Actualités Europe

L’Ukraine attaque la Russie  » L’Amérique embarrassée »

Un petit résumé de la situation actuelle en Ukraine :

Près de la moitié du système énergétique est endommagé après des mois de bombardements. Résultat : des villes plongées dans le froid et l’obscurité pendant des heures alors que les températures extérieures ne cessent de chuter. Et de nouvelles coupures de courant  sont annoncées dans toutes les régions. « A cause des conséquences des bombardements (…), pour maintenir l’équilibre entre la production et la consommation d’électricité, un système de coupures d’urgence va être mis en place dans toutes les régions d’Ukraine. L’électricité sera fournie prioritairement aux infrastructures essentielles », annonce l’opérateur national Ukrenergo. Selon l’armée de l’air ukrainienne, les forces russes ont tiré lundi 70 missiles, dont 60 ont été interceptés.

Des drones envoyés par l’UKRAINE vers la RUSSIE

L’Ukraine s’est offert une victoire symbolique d’importance lundi en envoyant des drones sur deux bases aériennes russesDiaguilevo et Engels,  situées dans le centre de la Russie, à quelque 500 à 600 kilomètres de la frontière ukrainienne. Leur portée suscite l’interrogation. 

A priori, l’armée ukrainienne ne disposait jusqu’ici d’aucune arme ayant une portée suffisante pour frapper aussi profondément en territoire russe (les missiles fournis par les Etats-Unis ont une portée bien inférieure). Mais l’entreprise ukrainienne Ukroboronprom a annoncé fin octobre qu’elle mettait « la touche finale » à une arme d’une portée d’un millier de kilomètres capable d’emporter une charge explosive de 75 kilos.

Une attaque que Kyiv n’a pas revendiqué mais qui témoigne de sa capacité à compenser la supériorité apparente en armement de son ennemi. La Russie a fait état de trois morts et de deux avions endommagés. 

Washington réagit

Réaction mitigée du côté de Washington :  « Nous n’avons pas fourni à l’Ukraine des armes pour qu’elle les utilise à l’intérieur de la Russie, nous avons été très clairs sur le fait qu’il s’agit de fournitures défensives. le président l’a dit très clairement il y a quelque temps, nous ne permettons pas à l’Ukraine de frapper au-delà de ses frontières«  a expliqué Ned Price, porte-parole du département d’État américain.

L’embarras de Washington s’explique : le président américain redoute une escalade qui pourrait conduire les Etats-Unis à jouer un rôle plus direct contre la Russie.

Des experts occidentaux pensent néanmoins que l’Ukraine aurait pénétré l’espace aérien russe avec des drones datant de l’époque soviétique et non avec les milliards de dollars d’aide militaire accordée par les puissances occidentales depuis l’invasion par la Russie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X