Crypto Finances

Plus de 1,6 MILLIARD $ de retrait en 24h sur Binance !

En pleine tempête de son ex concurrente FTX, la plateforme de cryptomonnaies Binance a annoncé avoir suspendu les retraits en USDC, une cryptomonnaie dite stable ou « stablecoin », dont la valeur est indexée à celle du dollar américain. Une mesure « temporaire » suite à de nombreux retraits ces dernières 24 heures, dépassant les 1,6 milliard de dollars. Son patron, Changpeng Zhao, assure néanmoins que rien n’est anormal. De notre coté cela n’est pas très rassurant !

« Nous avons vu cela auparavant. Certains jours, nous avons des retraits nets ; certains jours, nous avons des dépôts nets. Comme d’habitude pour nous », a-t-il tweeté mardi 13 décembre.

Reste que, plus tôt dans la journée, la plateforme a également annoncé via Twitter procéder à « un remplacement de jetons qui implique USDC. Par conséquent, les retraits en USDC sont temporairement suspendus ». En cause, précise-t-il, le remplacement des jetons de deux autres stablecoins, Paxos Standard et Binance USD, par des jetons USDC, ce qui nécessite de passer par une banque new-yorkaise. « Les banques ne sont pas ouvertes avant quelques heures. Nous prévoyons que la situation soit rétablie lorsque les banques ouvriront », a-t-il écrit.

Pour continuer de désamorcer les craintes, le patron de Binance a par ailleurs assuré que les retraits dans les autres stablecoins n’étaient pas affectés. En novembre, il avait affirmé que Binance avait « absolument » les moyens de survivre à des retraits massifs de la part de ses clients et que la plateforme ne prête pas l’argent de ses clients à leur insu.

La réalité est tout à fait différente des propos de CZ

Les retraits sur Binance ont augmenté après des rapports « préoccupants » sur l’état de santé financière de l’entreprise, selon CoinDesk. Après la faillite de la plateforme rivale FTX, Binance s’était engagée à publier des preuves de ses fonds, « surcollatéralisés » selon l’entreprise. Cette notion désigne la fourniture d’une garantie dont la valeur est plus que suffisante pour couvrir les pertes potentielles en cas de défaut.

L’audit, réalisé par Mazars, a été publié le 7 décembre et donne plutôt raison à Binance — mais certains doutes subsistent.

Un expert, cité par CoinDesk, critique ainsi le manque de transparence sur la gestion des fonds, le rapport de Mazars ne faisant que confirmer que la présence de collatéraux, et le Wall Street Journal estime que « ses finances restent un mystère ».

Il faut ajouter à ces doutes la publication d’un article de Reuters, le 12 décembre, dans lequel l’agence annonce que la justice américaine songerait à attaquer Binance en justice. Une enquête pour blanchiment d’argent est en cours aux États-Unis contre la plateforme, et selon les sources de Reuters, certains procureurs américains seraient prêts à engager des poursuites contre les dirigeants de Binance, dont son fondateur et président Changpeng Zhao.

Il n’en fallait pas davantage pour que des particuliers et des investisseurs se retirent et repartent avec leurs possessions en crypto. C’est cette fuite qui a été observée par CoinDesk, et qui est pour l’instant équivalent à plus d’un milliard de dollars.

Le cours du BNB impacté

Malgré un redressement du cours ces 24 dernières heures, le BNB reste baissier en hebdomadaire. Notons que l’ensemble du marché est à la hausse d’environ 6%

Au vu des événements qui arrivent et des conséquences que cela pourra engendrer, le BNB risque de subir une pression. Nous prévoyons sur un court terme une chute allant jusqu’à 15%. Il faudra être prudent en attendant les éclaircissements.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X